Curation de contenu : Eviter la prise de tête !

Vous allez me demander ce qui se cache derrière se mot barbare. Vous aussi la première fois que vous avez entendu le terme vous avez pensez à une phrase de vocabulaire soutenue pour dire de quelqu’un qu’il se mettait les doigts dans le nez ? Et bien pas du tout je vais d’abord vous expliquer ce qui se cache sous ces mots étranges.

Curation de contenu la prise de tête ?

Définition de la Curation

D’après Wikipédia :

La curation de contenu (de l’anglais content curation ou data curation) est une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents
du Web pour une requête ou un sujet donné. La curation est utilisée et revendiquée par des sites qui souhaitent donner une plus grande visibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents, images, vidéos, sons…) qu’ils jugent utiles aux internautes et dont le partage peut les aider ou les intéresser.

La curation est également une manière rapide et peu coûteuse d’alimenter un site sans produire soi-même le contenu. Le contenu ainsi mis en avant permet non seulement d’alimenter le site – même si dans la plupart des cas le site renvoie sur la source originale – mais également de permettre un meilleur référencement du site de curation par les moteurs de recherche.

La curation de contenu s’inscrit dans la mouvance du Web sémantique, un écosystème plus organisé qui permettrait aux machines de traiter plus intelligemment les requêtes des internautes et d’afficher des pages de résultats plus pertinentes.

Donc en gros la curation c’est un peu l’art de gérer, d’organiser et de partager les articles que vous trouvez sur le net.

je n’ai pas la science exacte des méthodes qu’il faut utiliser, des pratiques a faire ou ne pas faire, je vais juste vous expliquez la façon dont je me suis organisé.

Trouver les articles

Avant de les partager, il faut bien les trouver. La dessus je suis sûr que vous avez plein de site que vous aimez bien regarder pendant vos pauses, je vous fait confiance la dessus.

Personnellement j’ai fait le choix d’utiliser Netvibes ( http://www.netvibes.com/ ) en page d’accueil de mon navigateur et j’ai pu du coup mettre en place un mini système de veille des sites, et sujets qui me plaisent (Du coup je ferais peut être un article sur la configuration de Netvibes…)

Netvibes - la curation commence par les sources

 

Garder et Archiver vos articles

Vous venez de lire un article, il vous plaît, il y a  plein de bonnes idées, où alors une image qui vous inspire pour un de vos projet et vous souhaitez la retrouver ?

Pas de problème, Pocket ( http://www.getpocket.com) est la pour vous. Logiciel web multiplateforme (Android, IOS, et du coup sur les ordinateurs via l’interface web et leurs plugins de navigateur (Safari, Firefox, Chrome…)

Donc du coup Pocket c’est quoi ? C’est juste la solution la plus pratique que j’ai pu trouver pour garder une trace des contenus web, les trier et les archiver. Le principe est simple vous ajoutez la page a votre flux Pocket, vous lui mettez des tags pour la retrouver plus tard, et cela vous permet de lire les articles que vous avez enregistrés plus tard.

Pocket - Garder une trace du contenu de la curation

Déjà c’est agréable de ne plus être pris dans les flux chronophage qui passent sur le web, et cela va vous servir de base pour la suite de l’article : le partage de contenu !

 Le partage de contenu

Typiquement c’est pour cette partie que j’écris l’article, pour vous évitez de trimer aussi longtemps que moi pour rechercher des manière de faire du partage de contenu multiplateforme, de pouvoir gérer les heures auxquelles sont postés les contenus, de pouvoir le faire de manière plus ou moins automatisé etc…

Donc première étape, une solution qui prends différents comptes de réseaux sociaux et qui permet de planifier les partages ? C’est simple je n’ai pas vraiment trouver mieux que Buffer
(http://bufferapp.com). Vous pouvez enregistrer 1 compte de chaque réseaux avec un compte Buffer gratuit, de plus vous pouvez choisir entre vos profil et vos page (sur Facebook et Google + ce qui est bien pratique)

Bufer - Fin de la curation : le partage

Bon vous allez voir Buffer propose aussi une (petite) partie analyse de vos partages, et surtout la fonction de Schedule ! Et Encore mieux avec Followerwonk (http://followerwonk.com/) , vous allez pouvoir, après avoir analyser vos followers, avoir les temps où ils sont le plus actifs, et importer directement ces horaires dans Buffer qui va les utiliser comme planificateur de vos partages sur twitter.

Followerwonk - Les heures de partage

Je n’ai malheureusement pas encore trouver la même chose pour Facebook ou Google+, mais je continue à chercher.

Bon vous allez me dire c’est sympa, mais bon je vais devoir cliquer sur le plugin de Buffer pour partager mes articles (oui ils ont un plugin super pratique :p) ou alors allez dans Pocket et faire un « Share to Buffer » (Oui c’et de base dans Pocket :p)

Et bien on peut faire mieux, enfin mieux je ne sais pas mais plus automatique oui !

Automatiser le partage : De Pocket à Buffer !

Bon alors l’automatisation généralement c’est mal, on a des problèmes a tout gérer et normalement les réseaux sociaux ne prennent pas les contenus de la même façon. On n’écrit pas pour Facebook comme on écrit un tweet, et on ne partage pas une Image sur G+ comme sur Linkedin. Donc mon conseil de base : Évitez d’automatiser !

Pour ceux qui veulent quand même le faire voici le moyen d’y arriver.

L’outil IFTTT (http://ifttt.com/) vous permet d’automatiser les tâches un peu rébarbative que vous effectuez sur le net. Il permet de connecter un grand nombre de compte de réseaux sociaux, logiciel etc… et de partager les contenus entre eux. Voir envoyer des mails (ce qui nous intéresse)

Donc le principe va être de prendre les articles de Pocket qui ont un certain Tag (et voila on vous avait dit de ranger un peu :p) et de les envoyer par mail. Pourquoi par mail alors qu’il peut se connecter à Buffer ?

C’est simple il peut se connecter à Buffer sur un et un seul des comptes que vous avez lié à Buffer… Moyen hein ? Donc si vous passez par le module Buffer de IFTTT, vous allez pouvoir partager soit sur Twitter, soit sur Google+, soit sur Facebook mais pas les trois en même temps. Ce qui était un peu la raison pour laquelle on utilise Buffer à l’origine.

Donc nous allons utiliser une astuce que permet Buffer, envoyer du contenu publiable par mail.
Vous trouverez l’adresse à laquelle envoyer le mail dans les « e-mail settings » de Buffer.
La dans les paramètres vous aller voir ceci :

Buffer-mail - Curation et automatisation

 

Il va vous fournir une email complètement inhumaine à lire, mais si vous envoyez un mail à cette adresse, il vous créera, dans votre Buffer, un post.

Ensuite là, je vous file le lien vers la recette à ajouter, j’ai mis du temps à la régler et elle marche dans 90% du temps (je vous ai dit qu’automatiser c’est mal ?).

Voici le lien : https://ifttt.com/recipes/144684-from-pocket-to-buffer-via-mail

Conclusion

J’espère que ceci va vous aider à trouver votre propre gestion de contenu sur le net, sachez que j’ai essayer pas mal d’autres solutions avant d’arriver à celle ci, les scoop-it, flipboard etc… Et j’e pense avoir trouver quelque chose qui me convient. Ensuite je ne dis pas que c’est la solution miracle mais qu’au pire cela vous donnera des idées pour monter votre propre solution.

Sur ce… En espérant avoir pu vous aider et à bientôt sur la toile !