Virtualiser sa machine physique

Les installations de Windows,  ne peuvent pas facilement être déplacés d’un matériel à l’autre. Ce n’est pas seulement due au mécanisme d’activation de Microsoft mais le fait que le noyau et des modules installés dépendent du matériel réel.

J’ai eu récemment le cas de devoir changer de machine, et afin de ne pas perdre toutes les installations de mon ancien PC, j’ai décidé de le virtualiser et de le garder ainsi sous la main en attendant d’avoir vraiment le temps de tout mettre a plat sur le nouveau. Je vais donc vous expliquer comment transformer une machine physique Windows en machine virtuelle. Pour ce faire nous aurons besoin d’un petit logiciel gratuit afin de faire une image au format VHD puis la passer au format VDI avec les outils de VirtualBox

1 – Le Logiciel Disk2vhd

La première étape est de télécharger le logiciel Disk2vhd v2.0. Cet outils est petit (879 Ko), gratuit et portable ! De plus il est mis en ligne sur http://technet.microsoft.com/ et même si vous n’êtes pas un aficionados de Microsoft, sachez quand même qu’ils vérifient ce qui se trouve sur leurs serveurs 🙂
Voici le lien de téléchargement  :  http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ee656415(en-us).aspx
Une fois le fichier obtenu, décompressé, puis l’exécutez..
Avantage de cette solution, elle permet de convertir à chaud une (ou plusieurs) partition(s) en disque virtuel.

2 – Préparer la machine à virtualiser

Avant de procéder à la création de l’image, il est bien venu de faire un peu de ménage pour avoir une image propre et opérationnelle.
Je préconise de supprimer tous les fichiers encombrants votre disque dur. De déplacer/copier tous les documents vers un support amovible.
Voici une liste des dossiers qu’il est préférable de vider avant de se lancer dans la virtualisation.

• Mes documents
• Mes images
• Mes vidéo
• Ma Musique
• Téléchargement

Une fois ces opérations réalisée, vous pouvez utiliser Ccleaner pour nettoyer la base de registre de Windows et pour retirer les fichiers inutilisés de vos disques durs (les raccourcis sans cible, les contrôles ActiveX, les fichiers d’aide, les entrées dans le registre, etc…) afin de libérer de l’espace et améliorer le chargement de Windows.
Tant qu’a faire du ménage pour préparer une machine propre vous pouvez aussi lancer un Scandisk, un scan antivirus complet et une défragmentation.

3 – Lancer la virtualisation

En lançant le logiciel Disk2vhd voila ce que vous allez obtenir :
Disk2vhd - les disques à Virtualiser

 

VHD File name : Le dossier de destination ou vous allez créer l’image
Cocher dans Volumes to include : le disque à convertir
(ici un le disque C:\ qui est un disque de 300 Go)

Génération du fichier VHD :
Sélectionnez l’emplacement de stockage et le nom de votre fichier VHD (ici aymeric-be.vhdx), cochez le(s) lecteur(s) à virtualiser, puis cliquez sur create. Une fois la procédure terminée vous devez obtenir un fichier .vhd, dans notre cas aymeric-be.vhd contenant l’intégralité de votre système(cela peut être long, selon la configuration).

note:
Vous pouvez lancer le fichier VHD avec VirtualBox, il faudra juste coché la case « io-APIC » dans la configuration dans l’onglet « system » pour pouvoir booter .

VirtualBox

Conversion en VDI

VirtualBox propose un outil qui permet de convertir une fichier VHD en fichier VDI. Il se trouve dans le dossier d’installation de VirtualBox  (par défaut : C:\Program Files\Oracle\VirtualBox) sous le doux nom de VBoxManage.exe

Il existe toute une liste d’option a cette commande. je vous les met pour information si vous désirez aller plus loin, mais nous allons voir la commande de conversion en particulier pour le cas qui nous intéresse ensuite.

format : définit le format de sortie à choisir parmi la liste suivante :
VDI (format VirtualBox).
VMDK (format vmware).
VHD (format microsoft).
RAW (format raw .img).
variant : définit le type de disque dur Virtuel :
Standard : Disque virtuel de taille dynamique (growable).
Fixed : Disque virtuelle de taille fixe (fixed).
Split2G : Split le fichier généré en partie de 2 Gigas Octets chacune.
Stream : Stream.
ESX : Format vmware ESX.
type : définit le type de conversion (nécessite — remember) :
Normal : conversion normale (disque généré en read-write).
Writethrough : les modifications appliquées sur le disque virtuel ne sont pas conservées et
annulées au reboot suivant (image unique non modifiable en quelque sorte).
Immutable : créé le fichier en read-only, les modifications apportées sur le disque sont mises
dans un différentiel puis appliquées au reboot suivant de la VM (principe de snapshot).
remember : nécessaire si type spécifié explicitement (ci-dessus).
existing : si le fichier de destination existe déjà.

Procédure

Ouvrir l’interpréteur de commande (depuis le Menu Démarrer, le bouton Exécuter… et tapez dans la ligne d’exécution le programme cmd).
Se positionner dans le répertoire  d’installation de VirtualBox (par défaut : ‘C:\Program Files\Oracle\VirtualBox\‘)

Entrer la commande suivante :

VBoxManage.exe clonehd <chemin complet du fichier source> <chemin complet du fichier de destination> — format VDI –variant Standard

Un exemple :

C:\Program Files\Oracle\VirtualBox> VBoxManage.exe clonehd « D:\image_virtuelle\Windows.vhd » « D:\image_virtuelle\Windows.vdi »– format VDI –variant Standard

Pour finir, créez votre machine virtuelle dans Virtualbox et assignez-lui le disque dynamique VDI que vous venez de créer.

note
Dans VirtualBox, il faudra coché la case « io-APIC » dans la configuration dans l’onglet « system » pour pouvoir booter .

Disk2vhd

Voila votre machine est maintenant virtualisée et vous aller pouvoir travailler dessus.

En espérant avoir pu vous aider et à bientôt sur la toile !